Tuesday, 27 January 2015

Les Men’s Shed changent des vies

L’équipe Triton a récemment rendu visite au Camden Town Shed, occupant deux pièces du centre communautaire de Maiden Lane, au cœur de Londres.

Le Men’s Shed, l’atelier des hommes, a été fondé à l’origine pour lutter contre l’isolement rural ; cependant ce problème n’est pas réservé aux régions reculées. Au cœur des plus grandes villes, la perte des liens sociaux et l’isolement peuvent conduire à du stress émotionnel et des réactions physiques débilitantes, en particulier pour les personnes à la retraite. Heureusement, les Men’s Shed donnent l’opportunité de rencontrer des personnes et donnent le sentiment d’avoir un but, sans parler de la convivialité et de sérieux travaux de menuiserie !

 Un Men’s Shed offre bien plus qu’un refuge pour les plus isolés. La plupart disposent d’une large gamme d’outils et des locaux adaptés. De plus, il propose un espace de travail et l’accès à du matériel à en faire pâlir bien des ateliers. Pour beaucoup de membres, ce moment de rigolade et de travail avec les autres est le point d’orgue de la semaine. Lors de notre courte visite, nous avons rencontré des hommes et des femmes se soutenant les uns les autres, partageant leurs savoir-faire, des plaisanteries, leur joie de vie et leur passion pour la menuiserie. Aucun doute sur le fait que le mouvement Men’s Shed améliore la vie de ses membres – pourvu que cela dure encore longtemps !

Au Camden Town Shed, les membres sont encouragés à travailler sur leurs propres projets et à leur rythme pour fabriquer des pièces qui pourront être vendues lors des foires locales et lever des fonds pour financer l’atelier. Le principe de l’atelier est que les personnes ne parlent pas de leurs soucis face à face ; ils parlent côte à côte, tout en travaillant. Certains membres viennent partager leurs savoir-faire, d’autres viennent apprendre de ceux qu’ils rencontrent.

Voici l’histoire de quelques membres de Camden Town :

Terry 
Terry était menuisier de métier. Après son apprentissage à Londres, il quitta le Royaume-Uni en 1968 pour commencer une nouvelle vie en l’Australie grâce au système de migration subventionnée. Il poursuivit sa carrière de menuisier brillamment et au fil du temps, fut promu et quitta l’atelier pour le bureau des achats d’une entreprise d’ameublement et des ébénisteries.

En 2010, Terry retourna à Londres pour s’occuper de sa mère âgée. Avec sa famille restée en Australie, Terry voulut se faire de nouveaux amis et occuper son temps libre de manière productive. Il avait visité plusieurs Men’s Shed en Australie, et celui de Camdem Town était pour lui l’opportunité parfaite de raviver sa passion pour les projets pratiques. Grâce à son savoir-faire, Terry a vite été adopté et est devenu responsable de séance pour le Shed. Il peut maintenant aider d’autres membres à se familiariser avec de nombreux outils et machines. Mike Jenn, président de l’association UK Men’s Shed, nous a confié que « Terry peut souvent dire ce qui se passe juste en écoutant le bruit des machines. Il offre son aide seulement lorsque cela est nécessaire. »

Terry a un vrai talent pour concevoir et planifier des projets pour tout le groupe. Le Camden Town Shed a reçu des commandes d’associations locales comme, par exemple, une cuisine miniature pour l’aire de jeu du centre aéré. Dans le passé d’autres projets ont été réalisés, comme la conception de jouets en bois spécialement créés pour contribuer à l’éducation d’enfants autistes ; un château en bois avec des cibles à renverser pour le club de tir à l’arc ; et des chaises pliantes légères vendues pour lever des fonds pour le Shed. Nous espérons pouvoir publier certains de ces projets sur le blog de Triton très bientôt. Ces projets doivent être adaptables aux matériaux disponibles. Le Camden Town Shed dispose de fond limité et utilise, la plupart du temps, des matériaux de récupération et recyclés issus de dons et des bennes des chantiers de construction, à en juger par le résultat cela ne limite pas leur ingénuité ou la qualité des produits finis.

Ray

Ray vient à l’atelier depuis quelques mois dans le cadre de son programme de rétablissement. Jusqu’à il y a cinq ans, il poursuivait sa brillante carrière de dentiste. Un jour, il fut frappé par la foudre alors qu’il jouait au golf et plongea dans le coma. Ensuite, il commença une longue période de convalescence à l’hôpital. Maintenant qu’il est physiquement rétabli, Ray fait encore face à des problèmes de concentration et de mémoire à court terme. Initialement, il rejoignit le Camden Town Men’s Shed suite aux recommandations d’un travailleur social qui pensait que cela lui permettrait de sortir de la maison et de rencontrer de nouvelles personnes. Son engagement dans des tâches physiques et la nécessité de terminer des projets avec l’aide d’autres membres lui ont permis de gérer ces sessions sans l’aide de son accompagnateur et de gagner en indépendance. Lorsque nous avons rencontré Ray, il était en bonne voie sur un projet de tabouret !

Mick 
Mick a rejoint l’atelier, il y a un an. Il passait beaucoup de temps seul à la maison, en convalescence après un cancer. Son travailleur social lui recommanda d’essayer le Shed. Mick a passé sa vie sur les chantiers en tant que charpentier, installant des poudres et d’immenses structures en bois. Avec plus de temps devant lui, il était déterminé à saisir l’opportunité de pouvoir travailler sur des pièces plus fines, ce qu’il n’avait jamais essayé auparavant. L’atelier de Camden est ben équipé, cela a permis à Mick de s’essayer au tournage du bois, une habilité qu’il a étonnamment bien développée. Pour la plupart des pièces qu’il fabrique, il trouve son inspiration sur ses blogs et sites Internet favoris. Mick recommande www.WoodworkingforMereMortals.com , un site Internet comportant de nombreuses vidéos et plans pour réaliser des projets simples et pratiques.



Olive 
Nous avons rencontré Olive l’atelier de Camden un mercredi, la journée mixte au cours de laquelle les femmes sont invitées à se joindre aux hommes. Olive, une professeur d’anglais à la retraite, a commencé à s’intéresser à la menuiserie après avoir participé à un cours d’introduction ou tournage du bois. Depuis qu’elle est en retraite, la menuiserie est devenue son passe-temps préféré et Olive est en permanence en train de travailler sur des projets ou de développer de nouvelles idées. Le temps passé au Men’s Shed est important car il lui donne accès à des outils et des machines qu’elle n’a pas chez elle dans son petit atelier. En ce moment, elle travaille sur un projet d’extension de la taille de son lit en utilisant du bois de récupération. Nous avons demandé à Olive ce qu’elle appréciait le plus lors de ses journées au Shed. Elle a répondu que « c’est la compagnie et le peu d’agitation de la part des hommes. »



Parlez-nous de votre atelier !
Si vous êtes impliqué dans une association de menuiserie, faites-nous le savoir en laissant un commentaire ci-dessous. Nous vous rendrons peut-être visite!

No comments:

Post a Comment